PALESTINE LIBRE

L'antisionnisme n'est pas de l'antisémmistisme.


    Befa surprend ses frères - Fabe

    Pablo
    Pablo
    Rang :
    Rang :

    Messages : 3335
    Fidelité : 4111
    Date d'inscription : 16/07/2009
    Age : 26
    Localisation : Vannes (Bretagne)

    Befa surprend ses frères - Fabe Empty Befa surprend ses frères - Fabe

    Message par Pablo le Mar 11 Aoû - 15:38

    Befa surprend ses frères - Fabe 528515689


    Avant que Befa surprenne ses frères il avait déjà rejoint le Complot des Bas Fonds et sorti son maxi Je N’aime Pas (titre figurant sur l’album) une année auparavant. Mais c’est seulement en 1994 qu’il nous proposa son premier classique.

    Sa voix, son flow, sa façon de penser, tout ça s’impose en puissance dès les premières secondes de Lentement Mais Surement. Il s’introduit sur l’instru qui racle par terre, « Je prends le micro, comme toi tu prends le micro ». Sa propre définition du rythme, de la rime, on aime ou on n’aime pas. Mais quand on aime, son style si particulier est un réel plaisir.

    Il a également sa propre définition du Hip Hop. En 1994 il nous offre beaucoup de musicalité, pas mal de piano, de la contrebasse, beaucoup de saxophone et souvent pas mal de cuivres. On sent une dominance jazzy, des instrus smooth sur lesquelles Fabe glisse ses rimes avec facilités. On a le droit a des ambiances très mystérieuses, très travaillées comme sur l’interlude instrumentale Phantomas qui laisse place au remix de Je N’aime Pas, un tourbillon d’instruments, et Fabe avec son flow de furieux. Un cocktail musical qui rend extrêmement bien. Une ambiance jamais vu en France.

    Et en parlant de son flow, il est bel et bien unique. J’aimerais vous en parler mais c’est tellement indescriptible. Il s'affranchi du rythme, on pourrait croire que c’est un défaut, qu’il est juste mauvais. Mais au contraire, le rendu est tellement intéressant, et tellement unique. Il s’adapte à tous les styles d’instrus. Et arrive même à adapter l’instru à son flow. Du très lent, posé, voire anesthésié au flow explosif, qui part dans tous les sens, Fabe nous fait kiffer à chaque mot.

    Et il sait également choisir ses mots. Elles sont nombreuses les rimes qui nous marquent, il connait la recette de la punchline. Des rimes multisyllabiques, plusieurs rimes par phrases, ça s’entremêle on ne sait plus où donner de la tête. Si je devais ne choisir qu’une discipline où Befa excelle ça serait l’écriture. De plus il nous fait du storytelling comme dans Joe La Monnaie où on sent que son délire est bien rodé, mais il y aussi des thèmes plus lourds comme Aucune Solution.

    Un énorme classique, la vraie révélation de Fabe. Son style inimitable reste dans la mémoire après l’écoute. Un must have.

    18/20


    Tracklist :
    1. Lentement mais sûrement
    2. Qui vivra verra
    3. Befa surprend ses frères
    4. Voici mon avis
    5. Interlude
    6. Ca fait partie de mon passé
    7. Fais moi du vent
    8. Joe "la monnaie"
    9. Phantomas
    10. Je n'aime pas (remix) -
    11. La raison
    12. Aucune solution
    13. C'est un jeu d'enfant (Cut Killer Mix)